La vitamine E

La vitamine E


Sommaire de la page

Autre nom: tocophérol (du grec «tokos» progéniture et «pherein» porter), alpha-tocophérol (E307), bêta-tocophérol, gamma-tocophérol (E308), delta-tocophérol (E309), alpha-tocotriénol, bêta-tocotriénol, gamma-tocotriénol, delta-tocotriénol

La vitamine E trouvée à l'état naturel dans l'alimentation (d-alpha) est plus active et/ou a moins d'effets secondaires que les formes synthétiques (dl-alpha).

C'est une vitamine liposoluble.

La teneur en vitamine E s'exprime en µg ou en UI (unité internationale) par masse d'aliment, sachant que 1 mg = 1,49 UI.


Les sources

Elle est présente en grande quantité dans les huiles végétales.

AlimentsTeneur (mg/100g)
Huile de tournesol56
Germe de blé21
Huile d'olive12
Huile d'arachide17,2
Beurre allégé10
Margarine10

Les aliments suivants en contiennent également:

Les apports journaliers recommandés

AgeAJR (mg/jour)
Nourrissons4
Enfants de 1 à 3 ans6
Enfants de 4 à 6 ans7,5
Enfants de 7 à 9 ans9
Enfants de 10 à 12 ans11
Garçons de 13 à 15 ans12
Filles de 13 à 15 ans12
Garçons de 15 à 19 ans12
Filles de 15 à 19 ans12
Homme adulte12
Femme adulte12
Senior > 75 ans20 à 50
Femme enceinte12
Femme allaitante12

Source: AFSSA

Ses rôles

Le pouvoir antioxydant de cette vitamine est très important. Protégeant les acides gras polyinsaturés oméga 3 et oméga 6 de l'oxydation, elle est donc très active contre l'oxydation des tissus cellulaires (vaisseaux, coeur, cristallin, rétine, tissus nerveux, notamment cérébral). En effet, elle supprime la formation des petits caillots dans les vaisseaux et prévient formation et évolution des plaques d'athérome. Empêchant l'oxydation du mauvais cholestérol (le L.D.L.), elle freine donc, par ce mécanisme, les effets néfastes de celui-ci. Certains travaux tendent à montrer que cette vitamine rallentit le processus de dégénérescence dans la maladie d'Alzheimer. Elle pourrait également protéger de la maladie de Parkinson.

En outre, la vitamine E joue un important rôle dans le phénomène de formation des cellules immunitaires de la thyroïde, qui, avec l'âge, ne sont plus émises au stade mature si l'organisme est déficient en vitamine E. Plus l'âge avance, plus les apports en vitamine E sont nécessaires pour garder une bonne immunité.

Une étude anglo-américaine montre que les réactions allergiques sont d'autant moins fortes que l'alimentation est riche en vitamine E.

La vitamine E d'origine alimentaire est 2 fois mieux utilisée par l'organisme. L'utilisation de cette vitamine par le corps est fonction de son accompagnement par d'autres substances. L'une des synergies les plus connues est celle de la vitamine E et du sélénium. L'activité anti-oxydante de ces 2 substances sera beaucoup plus importante, si elles sont consommées dans le même produit.

La vitamine E, très sensible aux ultraviolets, qui la détruisent rapidement, l'est également en la présence d'oxygène. C'est pourquoi un produit aqueux perdra sa vitamine E après congélation. En effet, les cellules vont éclater, parce que l'eau se dilate en gelant. Enfin, la vitamine E s'oxydera au dégel, puisqu'elle n'est plus protégée par sa structure cellulaire. Ceci n'est pas un problème pour la vitamine E contenue dans le pollen, même congelé, puisque le pollen ne contient que 8 à 10% d'eau.

Les carences

Les carences en vitamine E sont très rares. Souvent, les déficiences viennent de problèmes d'absorption, tels que la maladie de Crohn, des problèmes hépatiques ou d'insuffisance pancréatique.

Les prématurés de très petits poids peuvent également être carencés en vitamine E.

Les surdoses

Une surdose de vitamine E n'est pas recommandée car elle est alors la cause d'hémorragies. Elle est également suspectée d'augmenter la mortalité.



La Catoire Fantasque

La Catoire Fantasque

Dernière modification: 3 novembre 2016

© 2004-2017 — La Catoire Fantasque — Tous droits réservés