Dr Edward Bach

Dr. Edward Bach


Histoire

Edward Bach est né le 24 septembre 1886 à Moseley près de Birmingham en Grande Bretagne.

A 20 ans, il commence des études de médecine et obtint son diplôme en 1912 à l'University College Hospital de Cambridge. Ses titres complets sont:

  • M.D.: Medicinæ doctor, docteur en médecine
  • B.S.: Scientiæ Baccalaureus, baccalauréat ès sciences
  • M.R.C.S.: Membership of the Royal College of Surgeons, adhésion au collège royal des chirurgiens
  • L.R.C.P.: Licentiate of the Royal College of Physicians, licencié du collège royal des médecins
  • D.P.H.: Diploma of Public Health, diplôme de santé publique

Il exerça ensuite mon métier en hôpital comme bactériologiste.

Plutôt atypique, il s'intéressait plus aux patients, à leur vie, problèmes ou soucis, qu'à leur maladie. Il a ainsi pu étudier longuement la nature humaine.

En 1917, il fut victime d'une hémorragie et dut être opéré en urgence. On lui diagnostiqua un cancer ne lui laissant que 3 mois à vivre. Il décida de consacrer le temps qui lui restait à l'humanité. Il se passionna tant pour ses nouvelles recherches que le temps passa, bien plus que les 3 mois qu'on lui avait prédits.

En 1919, il entama des études au Royal London Homeopathic Hospital où il apprit à soigner les malades, plutôt que les maladies. En effet, les remèdes homéopathiques sont notamment prescrits en fonction de la personnalité du patient.

Le patient est ce qu'il y a de plus important dans le traitement.

Dans le laboratoire de l'hôpital, il a étudié le lien entre les maladies chroniques et les toxines intestinales, en tant qu'homéopathe. Il a découvert 7 groupes de flores intestinales et en a créé 7 nosodes (vaccins) homéopathiques. Peu importait la maladie, les patients ayant les mêmes difficultés émotionnelles avaient besoin du même nosode.

En 1929, à l'occasion d'un retour vers sa terre natale, il eut l'intuition que les causes des maladies se trouvaient dans l'âme humaine.

Toute maladie n'est autre que la manifestation physique d'un malaise, d'un manque d'harmonie provoqués par une situation mentale qui trouble l'équilibre du corps.


Bien que disposant d'un cabinet médical à la célèbre Harley Street à Londres, il décida vers 1930 de tout quitter pour s'établir à Sotwell, un petit village au sud d'Oxford.

Il rechercha dans la nature des fleurs capables de retrouver l'équilibre et l'harmonie de l'âme. Utilisant sa sensibilité et son intuition, il découvrit d'abord une première série de 6 fleurs dont il fit des remèdes floraux. Puis il compléta par une deuxième série de 6 fleurs. Il publia ensuite un article consacré aux 12 guérisseurs (Agrimony, Centaury, Cerato, Chicory, Clematis, Gentian, Impatiens, Mimulus, Rock Rose, Scleranthus, Vervain et Water Violet). Il y ajouta 26 autres fleurs pour constituer l'ensemble connu actuellement comme les 38 élixirs floraux du Dr. Bach. Il mit également au point un 39e remède, le plus connu, appelé Rescue Remedy ou "Remède d'urgence": c'est un mélange de 5 élixirs floraux à utiliser en cas d'urgence ou de blessure.

Pendant l'été 1930, il écrivit le célèbre livre Guéris-toi toi-même ("Heal Thyself"). Il y expose sa théorie selon laquelle le mental et le physique sont étroitement liés.

La maladie est, dans son essence, le résultat d'un conflit entre l'âme et l'esprit et ne sera jamais extirpée sans un effort spirituel et mental.

— Guéris-toi toi-même, Dr. Bach, 1931

En 1933, il publie Les douze guérisseurs et autres remèdes ("The Twelve Healers and other Remedies"). Dans cette nomenclature, il y décrit les états d'esprit négatifs correspondant aux 38 élixirs, regroupés en 7 groupes émotionnels. Le Rescue Remedy et les conseils d'utilisation accompagnent la liste des fleurs.

Ces 2 livres sont téléchargeables gratuitement du site du Centre Bach. Voyez à ce sujet la bibliographie.

Il décéda le 27 novembre 1936. Après son décès, ses anciens collaborateurs ont établi le "Bach Centre" dans sa maison de Mount Vernon.

Thérapie florale

Le Dr. Bach nous a livré dans ses écrits les principes de sa méthode:

... ce sont nos craintes, nos inquiétudes, notre anxiété et autres sentiments de ce genre qui ouvrent la voie à l'invasion de la maladie. Ainsi donc, en traitant nos craintes, nos soucis, nos inquiétudes, etc., nous nous libérons non seulement de nos maladies ... et nous laissent en nous-mêmes meilleurs et plus heureux.

Comme les plantes guérissent nos craintes, nos anxiétés, nos soucis, nos défauts et nos faiblesses, ce sont ceux-ci qu'il nous faut rechercher et la maladie nous quittera alors, de quelque nature qu'elle soit.

Faut-il s'étonner de cela? Certainement pas. Même le monde médical scientifique s'accorde pour dire qu'un stress important peut faire apparaître des problèmes physiques. On se contentera de citer 2 exemples:

  • il est bien connu qu'une personne subissant un stress très important a 200 voire 300% de "chances" supplémentaires qu'une personne non stressée d'attraper une maladie grave, telle qu'un cancer ou un accident cardio-vasculaire
  • il est aussi bien connu qu'un couple qui veut un enfant à tout prix n'y arrive pas tant la pensée de cette conception qui se refuse est obsédante. Il suffit parfois d'entamer des démarches pour un diagnostic ou pour une adoption pour que le corps se libère et une grossesse se déclare spontanément

Il semble donc logique de penser que de chercher à réparer son esprit, son "âme", son "Moi supérieur" (peu importe le nom qu'on lui donne) permette aussi de guérir le corps.

Le Dr. Bach s'est donc attelé à décrire 38 états d'esprit différents, regroupés en 7 catégories. A chaque état d'esprit, correspond la prise d'un élixir floral particulier.

La thérapie florale consiste à s'interroger soi-même (ou avec l'aide d'une tierce personne) afin de décrire au mieux son ressenti. Ceci mène à la prise d'un remède floral ou d'un mélange de remèdes floraux.

 


 
 


La Catoire Fantasque

La Catoire Fantasque

Dernière modification: 19 novembre 2016

© 2004-2017 — La Catoire Fantasque — Tous droits réservés