Acariens: définition, taille, poids, habitat, nourriture et eau

Qu'est-ce qu'un acarien?


Présentation de l'acarien

Gros plan sur Dermatophagoides pteronyssinus avec mention de l'échelle de l'image
Dermatophagoides pteronyssinus

Les acariens font partie de la classe des Arachnides, sous-classe des Acari. Comme les araignées, ils sont pourvus de 8 pattes. La larve n'a que 3 paires de pattes.

Les Acari regroupent près de 50 000 espèces différentes: tique, sarcopte de la gale, varroa des abeilles, aoûtat,....

Les acariens ne sont pas des insectes (animaux à 6 pattes). Même les meilleurs insecticides ne viendront pas à bout des acariens dans votre maison!

En anglais, il est question de Dust Mites. Ce qui est un faux ami pour les francophones puisque mite désigne, en français, un insecte de la famille des teignes dont les larves mangent les tissus.

Quand il est question d'une allergie aux acariens, seules quelques espèces sont concernées:

  • dans les poussières et dans la literie Réf. 1, il s'agit dans 90% des cas de:
    • Dermatophagoides pteronyssinus: il est davantage présent en Europe, Australie et Nouvelle Zélande et dans les zones au temps assez humide. Son nom signifie en grec qui mange de la peau et aime les plumes Réf. 2.
    • Dermatophagoides farinae: il est davantage présent en Amérique du Nord et dans les zones avec une longue période sèche
    • Euroglyphus maynei
  • dans les stockages:
    • Blomia tropicalis qui aime les céréales et la farine
    • Acarus siro, notamment utilisé pour affiner certains fromages (mimolette vieille, fromage du pays du Velay). Son corps est blanc crème et il a les pattes rouges et apparaît en groupe comme une masse de couleur cuivrée
    • Lepidoglyphus destructor
    • Glycophagus domesticus: son corps est blanc crème et ses pattes brun clair
    • Thyrophagus putrescentiae: il est translucide

Dans les régions tropicales, d'autres acariens encore habitent avec les humains.

Les limites géographiques indiquées ne sont pas limitatives: les acariens voyagent avec les hommes au point qu'on les retrouve partout autour de la terre.

Dans la suite de cet article, il ne sera plus question que des acariens de lit, sauf mention contraire.

Taille et poids

Les Dermatophagoides mesurent de 200 à 500 µm. Comme la taille d'un acarien est comprise entre 0,2 et 0,5 mm, ils ne sont pas visibles à l'oeil nu. Il faut utiliser un microscope pour les voir.

Dermatophagoides pteronyssinus a une taille de 200 µm (= 0,2 mm). Ses déjections ont une taille comprise entre 15 et 25 µm (0,015 et 0,025 mm). Un acarien émet plus d'une vingtaine de déjections par jour.

Voici les tailles de quelques autres acariens de poussière:

  • Acarus siro: de 0,5 à 1 mm (donc visible à l'oeil nu)
  • Glycophagus domesticus: de 0,3 à 0,7 mm
  • Lepidoglyphus destructor: de 0,3 à 0,6 mm
  • Tyrophagus putrescentiae: de 0,2 à 0,5 mm

Une femelle Dermatophagoides pteronyssinus pèse env. 5,8 µg. Le mâle pèse un peu plus de la moitié: 3,5 µg. Réf. 1.

Habitat

Les acariens font partie de notre environnement. Il est impossible de les éliminer durablement. Toutefois, il est possible de baisser leur nombre à un seuil assez faible pour rendre la vie des personnes allergiques plus agréable.

Les acariens de literie se retrouvent surtout:

  • sur/dans le matelas (jusqu'à 15 mm de la surface et parfois même jusqu'au centre), l'oreiller, la couette, le linge de lit (surtout les acariens adultes en cours de reproduction)
  • sur les tapis, tapis d'Orient, tapis en laine ou corde, carpettes, tapis plain, peau de mouton,...
  • dans les fauteuils, canapés, sièges capitonnés: le mobilier le plus utilisé est aussi celui qui est le plus infesté
  • sur les meubles/décorations en tissu, peluches, rideaux, tentures
  • dans les poussières tombées au sol
  • dans le linge et les vêtements
  • dans la literie des animaux de compagnie
  • dans les cages des animaux de compagnie
  • etc

Les acariens se retrouvent peu en suspension dans l'air, sauf au moment de grandes perturbations de leur environnement.

Ceci concerne tant le logement, la seconde résidence, la caravane, la voiture, les moyens de transport publics et les lieux publics.

Les acariens de stockage se retrouvent notamment:

  • la farine
  • les céréales, les flocons de céréales
  • la nourriture pour animaux: chat, chien, poisson, oiseau...
  • le foin, la paille
  • les placards/étagères où sont stockés des aliments
  • etc

Nourriture

A l'origine, les Dermatophagoides se retrouvaient sur les oiseaux ou dans leurs nids Réf. 1. De là, ils ont su judicieusement coloniser nos maisons, au grand dam des allergiques aux acariens.

Les acariens de lit se nourrissent de:

  • squames (débris de peau) humaines ou animales
  • débris d'ongles, de cheveux, de poils et de plumes

Les acariens de stockage se développent dans la cuisine, les granges et autres lieux où de la nourriture est stockée. En plus des aliments déjà cités, ils mangent aussi des fines poussières organiques de:

  • farine
  • grains
  • céréales, flocons de céréales
  • fruits secs
  • épices
  • croquettes pour animaux (chat, chien, ...)
  • nourriture pour oiseaux, poules, poissons, ...

Les acariens mangent aussi Réf. 1:

  • des champignons ou moisissures microscopiques (Aspergillus,...)
  • du pollen
  • des bactéries

Eau

L'eau est essentielle à la survie (transpiration, excrétion, fèces) et à la reproduction des acariens (production des oeufs) Réf. 4.

Ils n'ont pas besoin d'un bol d'eau. C'est par l'humidité de l'air que les acariens s'hydratent.

Ils disposent pour cela de plusieurs systèmes:

  • absorber de l'eau contenue dans leur nourriture
  • absorber de l'eau par la sécrétion d'un liquide hygroscopique (qui attire l'eau) Réf. 1
  • leur métabolisme produit de l'eau à partir de l'oxydation des hydrates de carbone et des graisses
  • absorber passivement de l'eau

Les acariens survivent mal quand l'air est très sec ou quand l'air est très humide (>85%). Dans une humidité intermédiaire ou quand il y a alternance de périodes sèches et humides au cours d'une même journée, les acariens s'adaptent, survivent et parviennent même à se développer.

Les acariens se reproduisent davantage et produisent plus de matières fécales allergisantes quand l'humidité de l'air est grande. Si on diminue l'humidité de l'air de 10 à 15%, ce n'est pas suffisant pour les tuer, mais ils mangeront moins et produiront donc moins de matières fécales; ce qui est tout bénéfice pour l'allergique.

Les mâles résistent moins bien au manque d'humidité que les femelles. En cas de sécheresse, ils ont tendance à se regrouper pour minimiser leur perte d'eau.

Quand le lit est inoccupé, il faut descendre à 4,5 cm dans le matelas pour trouver un taux d'humidité qui convient aux acariens. Quand le lit est occupé, la partie située juste sous le dormeur est trop chaude et trop sèche pour les acariens; ils se réfugient en profondeur. Quand le dormeur quitte son lit, la température du matelas diminue et il subsiste l'humidité due à sa présence. Les acariens disposent alors d'un peu de temps pendant lequel les conditions de vie sont bonnes: leur reproduction reprend. Réf. 1

Les acariens — davantage les mâles et les nymphes que les femelles et les larves — sont d'ailleurs prêts à se déplacer pour atteindre une zone plus humide. Ils laissent d'ailleurs une trace à leurs congénères pour indiquer le chemin à suivre Réf. 4.

Références et notes

  • 1. Crowther D. et al, House Dust Mites and the Built Environment: A Literature Review, September 2000. In: Report for the EPSRC Project: Hydrothermal Model for Predicting House-Dust Mite Response to Environmental Conditions in Dwellings. pp. 34.
  • 2. Platts-Mills, T.A.E. et al., The role of intervention in established allergy: Avoidance of indoor allergens in the treatment of chronic allergic disease, Journal of Allergy and Clinical Immunology, vol. 106, n° 5, November 2000, pp. 787-804
  • 3. Acari.be, s.d., [En ligne] (Consulté le 7 janvier 2017)
  • 4. Mailleux, A.-C. et al., Collective Migration in House Dust Mites, Ethology, vol. 117, n° 1, January 2011, pp. 72-82
  • Acari.be, s.d., [En ligne], (Consulté le 14 janvier 2017)
  • Allergie aux Acariens - Acarien domestiques - Stallergenes, s.d., [En ligne], (Consulté le 7 janvier 2017)


La Catoire Fantasque

La Catoire Fantasque

Dernière modification: 23 janvier 2017

© 2004-2017 — La Catoire Fantasque — Tous droits réservés