Vérifier le bâtiment pour mieux lutter contre les acariens

Vérifier le bâtiment


Le bâtiment

Le bâtiment lui-même doit être sec:

  • il ne doit pas y avoir d'infiltration d'eau par la toiture, la corniche, les descentes de gouttière ou les murs
  • les murs ne doivent pas prendre l'eau par les fondations

Vérifiez également s'il n'y a pas de condensation à cause d'un sous-sol mal isolé.

Les pièces humides — salle de bain, cuisine, buanderie,... — devraient être munies d'un système de ventilation automatique. Dès que l'humidité augmente fortement à cause de bains, douches, lessive, cuisson ou encore nettoyage du sol, il faudrait pouvoir renouveler rapidement l'air de la pièce où s'est déroulée cette activité. Par temps sec (en dehors de la saison des pollens), il faudrait en profiter pour aérer la maison et surtout la chambre entre 11 et 16h.

Si un système de climatisation est installé, il doit être parfaitement entretenu, surtout au niveau des filtres. A défaut, il vaut mieux ne pas l'utiliser, car il servirait surtout à disperser les allergènes; ce qui est fort préjudiciable.

Les humidificateurs ne sont donc pas recommandés. En effet, trop d'humidité augmente les moisissures servant de nourriture aux acariens!

Le système de chauffage — électrique, central ou radiateur électrique à bain d'huile — permettra de chauffer et sécher la chambre en essayant de maintenir une température d'env. 20°C.

Pour une nouvelle construction

Les bâtiments avec chauffage central contiennent moins d'allergènes que ceux sans chauffage central. Ceci a été étudié en Nouvelle Zélande, un pays au climat assez humide. Le chauffage central permet de faire baisser l'humidité de l'air, ce qui constitue une bonne manière de lutter contre les acariens Réf. 1.

Les constructions en bois recèlent plus d'acariens que les maisons en briques, en beton ou autres Réf. 1. On suppose que c'est parce que le bois est un matériau plus sensible aux conditions extérieures.

Il est conseillé d'attendre 2 saisons de chauffage avant de peindre ou tapisser les murs. Ceci permet à toute l'humidité contenue dans les murs de s'échapper facilement.

Selon l'ECARF Note 2, le chauffage par le sol réduit l'humidité et les moisissures présentes, dans le sol et dans la pièce.

La présence d'une ventilation mécanique continue a baissé la concentration en allergènes dans les matelas de maisons aux Pays-Bas. Par ailleurs, si les murs étaient en briques creuses, le matelas contenait aussi moins d'allergènes Réf. 3. Ces résultats ont été confirmés en Scandinavie, où les hivers sont secs. D'autres études ont montré qu'au Royaume-Uni, la ventilation mécanique à double flux aide ou n'aide pas à diminuer le nombre d'acariens selon les régions. En Nouvelle-Zélande, l'humidité extérieure tout au long de l'année n'a pas permis à des systèmes de ventilation mécanique avec échange de chaleur de diminuer significativement les taux d'allergènes Réf. 4.

Il ne faut pas perdre de vue qu'un tel système n'est pas conçu toujours pour contrôler l'humidité de l'air et il est rarement muni d'un filtre HEPA en standard Réf. 5.

Voir aussi les remarques concernant la chambre.

Références et notes

  • 1. Wickens, K. et al., House dust mite allergen levels in public places in New Zealand, Journal of Allergy and Clinical Immunology, vol. 99, n° 5, May 1997, pp. 587-593
  • 2. European Centre for Allergy Research Foundation - Fondation Européenne pour la Recherche sur les Allergies, publie notamment une liste des produits dont la qualité a été testée.
  • 3. Van Strien RT et al., Mite antigen in house dust: relationship with different housing characteristics in The Netherlands., Clinical and experimental allergy: journal of the British Society for Allergy and Clinical Immunology, vol. 24, n° 9, 1994, pp. 843-853
  • 4. Crane, J. et al., A pilot study of the effect of mechanical ventilation and heat exchange on house-dust mites and Der p 1 in New Zealand homes, Allergy, vol. 53, n° 8, August 1998, pp. 755-762
  • 5. "High Efficiency Particulate Air" ou filtre à très haute efficacité. Les filtres HEPA 13 et 14 retiennent respectivement 99.97% et 99.975% des particules d'un diamètre supérieur ou égal à 0,3 µm2.
  • 6. Martinot J.B., Mercenier C., Mesures d'éviction des acariens domestiques, ASBL Clinique & Maternité Ste Elisabeth, Service de pneumo-allergologie


La Catoire Fantasque

La Catoire Fantasque

Dernière modification: 22 janvier 2017

© 2004-2017 — La Catoire Fantasque — Tous droits réservés