Modifier l'aménagement intérieur dans la lutte contre les acariens

Adapter l'aménagement intérieur

Pour mieux lutter contre les acariens, il est conseillé de simplifier la décoration et le mobilier, surtout dans la chambre.

Sommaire de la page


Acarien au microscope
"HOUSE DUST MITE" (CC BY-SA 2.0) by arkhangellohim

Simplifier la décoration et le mobilier consiste essentiellement à retirer les abris à acariens et à adapter les matières utilisées pour le mobilier et la décoration.

Les conseils généraux ont été répartis en 3 groupes:

Ensuite, des conseils plus précis sont donnés pour:

A écarter

Il serait judicieux d'écarter ou éliminer, surtout dans la chambre:

  • les tapis, tapis d'Orient, tapis de grosse laine, tapis de corde, moquette, tapis plain, dalles de tapis en feutre, carpettes, peau de mouton, ...
  • les tiroirs et autres objets encombrants sous le lit: cela permet une meilleure ventilation et séchage du matelas
  • les tissus et le capitonnage placés sur les murs
  • les rembourrages superflus: fauteuils bourrés de laine, kapok Note 1, plumes, duvet, crins, crin végétal, paille,...
  • le mobilier garni, fauteuils ou canapé en tissu
  • le baldaquin
  • pouf en tissu, coussins, chauffeuse
  • les couvertures ou surmatelas en laine: la laine retient facilement la chaleur, la vapeur d'eau — même si la laine ne semble pas humide au toucher — et la kératine de notre peau
  • les bouquets de fleurs séchées qui accumulent facilement les poussières et les moisissures
  • le linge en cours de séchage
  • les plantes avec une terre très humide
  • un aquarium qui est source d'humidité. De plus, la nourriture pour poissons sert de nourriture aux acariens et est source d'allergie humaine également.

A remplacer

On peut remplacer:

  • du tapis par du carrelage, vinyl, linoléum, tapiflex ou parquet plus facilement lavables. Cet autre revêtement sera collé afin que la poussière ne puisse passer entre le revêtement et le sol. Le plancher sera peint ou verni et ne comportera pas de rainures pouvant abriter des poussières.
  • le papier peint ou tapis mural par un revêtement mural lisse et lavable (peinture latex ou tapis lavable par exemple)
  • des rembourrages superflus par du synthétique, plus facilement aspirable
  • les fauteuils et canapés en tissu par des modèles équivalents en cuir synthétique (très facile à entretenir) ou en cuir véritable (toutefois peu recommandé dans une habitation humide)
  • le mobilier avec corniches et moulures par du mobilier à surface lisse, plus facile à entretenir
  • les voiles (rideaux) et tentures en coton par du synthétique. Ne négligez pas pour autant leur nettoyage, car les matières synthétiques peuvent absorber aussi de l'humidité, retenir les squames en suspension dans l'air et servir d'abri aux acariens (ou leurs oeufs et larves).
  • les voiles et tentures par des stores lavables facilement. Ceci ne vous dispensera pas de les nettoyer également pour éviter toute accumulation de poussière.
  • les décors avec tissu ou tapisserie par une décoration lavable et entretenue régulièrement
  • les luminaires en tissu ou paille par des luminaires faciles à laver

Le mobilier aura plutôt des pieds ce qui facilite la ventilation et le nettoyage.

Les livres et autres bibelots seront plutôt rangés dans des armoires, munies de portes ou de vitres. A moins que ce ne soit l'occasion de passer à la liseuse électronique...

A ajouter

Afin de placer une barrière entre les acariens du lit et vous, vous pouvez installer une housse anti-acarien autour du matelas, de l'oreiller et de la couette.

La chambre

La chambre ne comportera pas de coin toilette ou d'évier. Si elle en comporte un, il ne sera pas utilisé. Ceci génère trop d'humidité.

De même, la chambre sera totalement séparée de la salle de bains. Même si la mode tend à fusionner la chambre à coucher avec un vaste espace réservé à la toilette, cette solution est à proscrire à cause de l'humidité trop grande qu'elle génère autour du lit.

Il vaut même mieux qu'il n'y ait pas de communication directe entre la chambre et la salle de bain.

Les armoires, commodes, garde-robe auront des portes qui ferment bien de manière pour mettre les vêtements à l'abri des poussières ambiantes, autant que possible. Les portes et tiroirs resteront fermés en dehors du moment où il vous faut accéder au linge.

Les armoires ne contiendront que du linge propre.

Les vêtements difficiles à entretenir (anorak en duvet, manteau en laine,...) seront emballés dans des housses et stockées à l'extérieur de la chambre, si possible.

Evitez les meubles à étagères, casiers ouverts ou paniers en osier.

Les vêtements servent de transporteurs à acariens. Pensez à la chaise de la salle de réunion, au siège dans le bus ou le train, le canapé en tissu de Mamy qui sert de lieu de repos à son chat ou le siège passager de la voiture de Papy qui emporte son chien partout avec lui. Pull, veste, pantalon, chaussures sont autant de moyens de rapporter les acariens du monde extérieur vers la maison.
Si cela vous est possible, envisagez aussi de déplacer vos vêtements de la chambre vers un dressing.

Dans la chambre d'un enfant allergique, pensez à ranger les jeux et jouets dans des armoires ou des casiers.

Les livres, rangés dans une bibliothèque ouverte, constituent un bel abri à acariens. Il est préférable de les retirer de la chambre ou de les placer dans un espace vitré.

Le lit

Le lit — de préférence sur pieds pour une meilleure ventilation — sera idéalement constitué de:

  • un sommier métallique ou avec des lattes (pas de sommier tapissier)
  • un matelas en matière synthétique
  • une housse anti-acariens
  • l'oreiller, le coussin, le traversin, l'édredon ou la couette seront en synthétique ou mousse et lavables à 60°C au moins
  • les draps, housses et taies seront en coton ou synthétique, lavables à 60°C au moins (à laver chaque semaine). Il vaudrait mieux éviter le molleton et la flanelle.

S'il y a un 2e lit/matelas dans la chambre, les mêmes précautions lui seront également appliquées.

Des expériences ont été menées avec des couvertures chauffantes afin d'augmenter la température et baisser l'humidité des matelas. Les acariens ont effectivement fui ces conditions de vie en... se cachant plus profondément dans le matelas ou dans les zones non chauffées par la couverture chauffante Réf. 3.

Une autre tentative combinant couverture chauffante et aspirateur a aussi prouvé que les acariens ne font que se cachent dans les profondeurs du matelas; l'aspirateur ne permet dès lors pas d'en enlever suffisamment au point de soulager l'allergique Réf. 4.

Le matelas

Le matelas sera plutôt en mousse, polyéther ou mousse de plastique (ce matériau attire malheureusement les poussières par électricité statique), bultex, latex (attention le latex est aussi source d'allergie).

Les matelas en synthétique ou latex contiennent moins d'allergènes que les matelas à ressorts Réf. 5.

La mention "anti-allergique" n'est pas protégée et donc pas contrôlée; il vaut mieux connaître la composition exacte des différentes couches constituant le matelas.

Un matelas présentant une face "hiver" est souvent composé de laine, matière à éviter.

Le matelas Lavadorm ®, vendu en Allemagne, peut être séparé en plusieurs pièces, qui sont toutes lavables à 60°C. Certains disent que le confort est assez moyen pour les personnes de corpulence forte.

L'oreiller

Les recommandations sont unanimes: il est préférable d'utiliser un oreiller synthétique quand on est allergique aux acariens.

Pourtant, une étude anglaise a mis en évidence qu'il y avait plus de risque de devenir asthmatique en dormant sur un oreiller synthétique, plutôt que sur un oreiller en duvet Réf. 2.

L'oreiller en synthétique libère 5 fois plus d'allergène Der 1 que l'oreiller en duvet. Il se pourrait que la meilleure qualité du tissu de l'oreiller en duvet — qui doit empêcher duvet et plumes de s'échapper — permet de libérer moins d'acariens et d'allergènes.

Une étude a permis de constater que laver un oreiller en machine — qu'il contienne du synthétique ou des plumes — permet de réduire la quantité d'allergènes. Le cycle de lavage incluait 10 min. de prélavage, 20 min. de lavage à 60°C et 4 rinçages Réf. 6. Ceci permettrait donc de choisir librement entre un oreiller en synthétique ou un en plumes.

Si ceci vous semble trop compliqué ou impraticable, pensez à placer une housse anti-acarien sur l'oreiller pour éviter de respirer trop d'allergènes au cours de la nuit.

La housse anti-acariens

Il est fortement conseillé d'installer une housse anti-acariens autour (par ordre décroissant d'importance):

  • du matelas
  • de l'oreiller
  • de la couette

La housse anti-acariens va empêcher les acariens de remonter des profondeurs du matelas vers la surface.

Si la solution est simple, le coût est plutôt élevé. Les housses bon marché sont peu efficaces ou ont une durée de vie assez faible. Les housses anti-acariens efficaces constituent un dispositif médical, avec tous les contrôles que cela implique.

Vous souhaitez acheter une housse anti-acariens? Voici les points auxquels vous devez faire attention:

  • la housse doit envelopper tout le matelas et être parfaitement hermétique. La fermeture éclair, s'il y en a une, sera aussi hermétique. A défaut, la fermeture sera munie d'une bande adhésive ayant le même rôle.
  • la taille: les matelas font 190 cm de long en France et 200 cm en Belgique. Si la matière rétréci, une housse trop petite devient difficile à enfiler.
  • les housses imprégnées d'un produit anti-acariens sont à éviter: elles perdent leur efficacité au bout de quelques mois ou quelques lavages. A terme, les acariens pourraient devenir résistants au produit, ce qui diminue l'arsenal disponible. De plus, on ne connaît pas l'effet à long terme des substances acaricides sur la santé humaine; elles pourraient être cancérigènes.
  • le tissu doit avoir des trous de 10 µm maximum (les allergènes sont transportés par des particules ayant une taille entre 10 et 30 µm) Réf. 7
  • la housse aura une bonne perméabilité à la vapeur. Certaines matières laissent peu passer la vapeur d'eau. Cela donne une impression de chaleur et peut amener à une transpiration abondante pendant la nuit
  • certaines housses enduites de plastique font du bruit lorsqu'on se retourne dans le lit
  • toute surface texturée — même plastique — peut abriter des acariens. Il faudra donc la laver (avec un chiffon humide pour les surfaces lisses ou en machine pour les surfaces texturés) régulièrement.
  • éviter les housses qui ne supportent pas un lavage à 60°C au moins

Les matières couramment rencontrées sont:

  • le polyuréthane
  • Acastop ® (60% coton - 40% polyuréthane) qui a reçu le label de l'AFPRAL Note 8
  • Evolon ® (70% polyester - 30% polyamide) qui a reçu le label de l'ECARF Note 9 et l'Oeko-Tex 100 classe I (convient pour la peau des bébés).
    Evolon ® 100 est un tissu non calandré. Evolon ® 100PS est un tissu calandré qui évite le boulochage et augmente sa solidité (selon Dyn'R).
    Son efficacité est inchangée après 50 cycles de lavage/séchage.
  • le polyester (Dom'Hous par exemple)
  • le polyamide

Si vous dormez régulièrement dans un lit d'hôtel, vous pouvez aussi emporter une housse anti-acarien de voyage.

Quelle marque de housse faut-il choisir?

L'AFPRAL Note 8 publie une liste de produits ayant reçu un agrément. On y retrouve, à ce jour, mention des housses Immunoctem et Acastop de MDX Médical.

L'ECARF Note 9 propose également une liste de fournisseurs/produits ayant reçu leur label. On y retrouve, à ce jour, mention des housses AllCON, Medi-Tech, Allergika, Pulmanova, Alergsova et plusieurs fabricants de housses en Evolon ®. On y croise une housse pour matelas 1 personne à moins de 30 eur (label ECARF et Oeko-Tex Standard 100)!

Le journal des femmes-Santé-Médecine cite également les marques: Dom'hous de Stallergenes et Dyn'R Réf. 10.

Le magazine Test Santé a publié un test comparatif de housses anti-acariens en 2003. Sur 11 housses, seulement 4 sont efficaces du point de vue de l'imperméabilité et coûtaient au moins 84 eur pour un matelas 1 personne. Une housse ne supportait qu'une lessive à 30°C! Aucune n'est efficace du point de vue de la prolifération: après 6 semaines d'utilisation, toutes les housses fourmillaient d'acariens. Il faudrait donc mieux les laver plus fréquemment que tous les 6 mois, comme le recommandent certains fabricants. D'ailleurs, Allergy UK recommande un lavage toutes les 6 à 8 semaines.

La cuisine

Si vous êtes allergique aux acariens de stockage, emballez les aliments et vivres dans des boîtes hermétiques.

N'oubliez pas d'enfermer aussi la nourriture sèche pour animaux (chat, chien, poisson rouge, oiseau), les acariens de stockage les adorent.

Equipement

Dans ces pages, il est question à divers endroits d'appareils pouvant être utilisés dans la lutte contre les acariens. En voici un bref résumé:

Tissus et matières

On pense bien souvent que c'est la nuit, dans le lit, que l'on est le plus exposé aux acariens. D'ailleurs, la majorité des recommandations données concernent la chambre à coucher.

N'est-ce pas en effet dans le matelas que l'on retrouve le plus de poussière remplie d'acariens? On y passe beaucoup de temps et la distance entre nous et eux y est très faible.

Pourtant, c'est durant la journée que l'exposition aux allergènes d'acariens dans l'air est la plus grande: elle dépend de nos activités. C'est quand on est le plus actif ou dans les transports en commun que l'on respire le plus d'allergènes. Assis au travail ou couché dans le lit, on bouge moins; il y a donc moins d'allergènes dans l'air. Cela suggère que le fait de cotoyer des personnes, les vêtements qu'elles portent ainsi que les matières et tissus que nous portons, jouent un rôle important dans les allergènes que l'on respire Réf. 11

La laine est la matière qui contient le plus d'allergène Der p 1. Réf. 12 Réf. 13.

Le coton est la matière qui en contient le moins.

La surface d'un tissu est importante pour l'allergique aux acariens, surtout si on la considère d'un point de vue microscopique.

La charge électrostatique du polaire sert à attirer les acariens Réf. 14.

Etude à propos de divers tissus

Une étude australienne a mesuré la concentration en allergènes dans divers vêtements et la quantité d'allergènes respirés en les portant Réf. 13. Voici le classement du plus "propre" au plus contaminé (allergisant):

  • un t-shirt tout juste sorti de la lessive
  • un t-shirt porté endéans la semaine et non lavé depuis
  • un pull en coton (sweat shirt)
  • une veste (tissu non imperméable)
  • un pull en laine

Etonnement (enfin pas vraiment!), les 3 plus gros réservoirs à allergènes sont aussi les vêtements qui sont le moins souvent lavés.

Etude concernant les vêtements d'enfants

Une étude néo-zélandaise a examiné les vêtements d'enfants entre 7 et 9 ans Réf. 15. Voici le classement du moins chargé en allergène au plus riche en allergène:

  • coton
  • polyester/coton
  • polyester
  • laine

De manière assez inexpliquée, les vêtements de filles ont plus d'allergènes que ceux des garçons.

Les quantités d'allergènes trouvées sur les vêtements d'enfants sont beaucoup plus faibles que celles trouvées sur des vêtements d'adultes dans d'autres études. Ceci est attribué au fait que les vêtements d'enfants sont lavés plus souvent que ceux des adultes.

Etude sur le transfert d'acariens

Une autre étude s'est intéressée au transfert d'acariens entre matières Réf. 12. Dans un bref contact de 3 secondes entre un tissu (type siège de voiture) et une autre matière, voici le classement de ceux qui reçoivent le moins d'acariens (vers le plus d'acariens):

  • coton tissé serré, un coton égyptien de qualité: au microscope, sa surface est lisse
  • jeans (denim): un coton plus épais (tissage en serge) dont la surface présente des ondulations et quelques fils qui dépassent
  • polaire (fleece, 100% polyester): une matière synthétique, dense, épais, présentant un réseau complexe de fibres polyester

Le réseau complexe de fibres du polaire permet de retenir plus d'acariens que les autres matières. De même, elle accumule plus de particules de toutes sortes.

Le denim présente aussi des petits fils en surface, ce qui permet de mieux retenir les acariens qu'un coton très lisse.

Références et notes

  • 1. fibre végétale servant à rembourrer des oreillers et coussins, notamment le zafu ou coussin de méditation
  • 2. Platts-Mills Th., The role of intervention in established allergy: Avoidance of indoor allergens in the treatment of chronic allergic disease, Journal Allergy Clin Immunol, vol. 106, n° 5, November 2000, pp. 787-804
  • 3. Crowther D. et al, House Dust Mites and the Built Environment: A Literature Review, September 2000. In: Report for the EPSRC Project: Hydrothermal Model for Predicting House-Dust Mite Response to Environmental Conditions in Dwellings. pp. 34.
  • 4. Mosbech, H., Korsgaard, J., and Lind, P., Control of house dust mites by electrical heating blankets, Journal of Allergy and Clinical Immunology vol. 81, 1988, pp. 706-710
  • 5. Wickens, K. et al., House dust mite allergen levels in public places in New Zealand, Journal of Allergy and Clinical Immunology, vol. 99, n° 5, May 1997, pp. 587-593
  • 6. Deppe, U. et al., Washing feather and synthetic pillows, Allergy, vol. 55, n° 11, November 2000, pp. 1093-1095
  • 7. Barbara J., Leynadier F, Etude de la rétention des allergènes d'acariens par les housses intégrales Immunoctem
  • 8. Association Française pour la Prévention des Allergies. Voir notamment les produits recommandés par l'AFPRAL
  • 9. European Centre for Allergy Research Foundation - Fondation Européenne pour la Recherche sur les Allergies, publie notamment la liste des produits dont la qualité a été testée.
  • 10. Journal des femmes - Produit anti-acariens: faire le bon choix
  • 11. Tovey, E.R. et al., Most Personal Exposure to House Dust Mite Aeroallergen Occurs during the Day, PLOS ONE, vol.&nbps;8, n° 7, July 2013, p. e69900
  • 12. Clarke, D. et al., Dynamics of house dust mite transfer in modern clothing fabrics, Annals of Allergy, Asthma & Immunology, vol. 114, n° 4, April 2015, pp. 335-340
  • 13. Lucca, S.D.D., O’Meara, T.J. et Tovey, E.R., Exposure to mite and cat allergens on a range of clothing items at home and the transfer of cat allergen in the workplace, Journal of Allergy and Clinical Immunology, vol. 106, n° 5, November 2000, pp. 874-879
  • 14. Clarke, D. et al., Dynamics of house dust mite transfer in modern clothing fabrics, Annals of Allergy, Asthma & Immunology, vol. 114, n° 4, April 2015, pp. 335-340
  • 15. Siebers, R.W. et al., Mite allergen (Der p 1) on children’s clothing, Journal of Allergy and Clinical Immunology, vol. 98, n° 4, October 1996, pp. 853-854
  • 16. Martinot J.B., Mercenier C., Mesures d'éviction des acariens domestiques, ASBL Clinique & Maternité Ste Elisabeth, Service de pneumo-allergologie


La Catoire Fantasque

La Catoire Fantasque

Dernière modification: 22 janvier 2017

© 2004-2017 — La Catoire Fantasque — Tous droits réservés