Le mouron rouge

Le mouron rouge


Nom scientifique: Anagallis arvensis

Nom vernaculaire: mouron rouge, mouron des champs

Famille: Primulaceae

Synonymes européens: Acker-Gauchheil, roter Gauchheil, scarlet/red pimpernel

Hauteur: herbe basse

Floraison: de juin à octobre


Sommaire de la page

Description

Le mouron rouge est une herbe annuelle, aux feuilles opposées. La tige est quadrangulaire et glabre, d'une longueur allant de 10 à 30 cm. Les feuilles sont opposées, sessiles et ovales (ou lancéolées). Les fleurs sont petites, rouges vermillon avec le centre pourpre ou bleues. Son fruit est une pyxide (capsule s'ouvrant par une fente circulaire qui isole un couvercle). Ses graines sont toxiques pour les oiseaux.

Biotope

Cette plante est très commune dans les terrains cultivés, les friches, les dunes et les voies ferroviaires.

Usages thérapeutiques

Le mouron rouge est encore utilisé en homéopathie. Une teinture préparée avec la plante fraîche est indiquée pour des éruptions cutanées et des ulcères.

Le mouron rouge est:

Principes actifs

La partie aérienne renferme diverses saponines et une enzyme. La racine est riche en cyclamine, une saponine cristallisable.

La cyclamine est toxique, surtout pour les poissons. Certains pêcheurs indiens l'utilisent dès lors pour la pêche.

Multiplication

On le multiple par semis ou bouturage en août.



La Catoire Fantasque

La Catoire Fantasque

Dernière modification: 3 novembre 2016

© 2004-2017 — La Catoire Fantasque — Tous droits réservés