Le marronnier

Le marronnier


Synonymes: marronnier commun, marronnier blanc, marronnier d'Inde, châtaignier de mer, marronnier faux-châtaignier, châtaignier des chevaux

Nom scientifique: Aesculus hippocastanum

Famille: Hippocastanaceae

Synonymes européens: Chestnut, Horse-chestnut, Rosskastanie

Hauteur: jusqu'à 35 m

Floraison: en mai et juin


Sommaire de la page

Description

C'est un arbre qui peut mesurer jusqu'à 35 m. Il peut vivre plus de 300 ans. L'écorce brun-rougeâtre est lisse sur un jeune arbre. Elle se fissure dans le sens de la longueur; elle s'écaille et se détache par petites plaques.

Les feuilles sont caduques, opposées, munies d'un long pétiole, palmées, à 5 ou 7 folioles dentelées. Elles mesurent de 30 à 50 cm.

Les fleurs blanches ou roses sont rassemblées en thyrses en forme de pyramide. A la base de la pyramide, il y a les fleurs femelles. A mi-hauteur, on trouve des fleurs bissexuées. A la pointe de la grappe, les fleurs n'ont pas d'organe femelle; incomplètes, elles ne donneront pas de fruit. La fécondation des fleurs est réalisée par des insectes: bourdons et abeilles, notamment.

Les bourgeons sont pointus. Ils apparaissent en automne. Ils sont protégés par une résine très collante, qui protège des intempéries. Son goût amer décourage les oiseaux et les insectes.

Le fruit est une capsule coriace et épineuse. Elle renferme une (parfois deux) graine brune, lisse, luisante et toxique, appelée marron d'Inde.

Il ne faut pas confondre le marron et la châtaigne.

Histoire

Le marronnier d'Europe provient des Balkans. Karl Clusius (1526-1609), directeur des jardins de l'empereur d'Autriche, médecin et botaniste, a reçu du sultan turc des marrons, qu'il a planté dans les jardins de la cour de Vienne en 1576. Le marronnier s'est ensuite retrouvé dans divers parcs de Vienne, et puis de là dans toute l'Europe.

K. Clusius pensait que les Turcs nourrissaient leurs chevaux avec des marrons. Ce n'est pas vrai. C'est à cause de cette légende que cet arbre a été appelé "châtaignier des chevaux". Par contre, les sangliers, biches, cerfs et certains rongeurs mangent des marrons.

Usages thérapeutiques

On utilise son écorce, ses fleurs et ses marrons pour des préparations médicinales.

La fleur, la feuille et l'écorce contiennent de l'esculine (un glucoside), un anticoagulant toxique.

La graine contient de l'escine (une saponine) qui est utilisé dans le traitement de problèmes aux jambes (lourdeur et gonflement des jambes, démangeaisons, varices, phlébite, ecchymoses) et des hémorroïdes.

Intérêt apicole

C'est un arbre mellifère de 1e importance.

Culture

On trouve généralement le marronnier dans les parcs et jardins.

Utilisation

Les branches comprenant des bourgeons sont ébouillantées pour préparer la fleur de Bach Chestnut Bud.

Les branches portant des fleurs mâles et femelles sont ébouillantées pour préparer la fleur de Bach White Chestnut.



La Catoire Fantasque

La Catoire Fantasque

Dernière modification: 23 janvier 2017

© 2004-2017 — La Catoire Fantasque — Tous droits réservés