Le jardin

Le jardin

Le jardin est à la fois un retour aux sources, un bain de nature et une source de plaisirs multiples. Quel bonheur que de pouvoir se promener une heure durant en observant la variété des niches écologiques, sans même sortir de chez soi! Quelle aubaine aussi que de goûter à tout ce que la nature produit si généreusement. Le sens même des mots change lorsque «frais» c'est couper un légume au potager pour s'en délecter dans l'heure!


La balade

Au petit matin, tentures tirées, fenêtres ouvertes, le gazouillis des oiseaux invite déjà à la promenade.

Envie d'une goulée d'air frais le temps d'une balade?

Passé la porte du feu secret en compagnie permanente des chats -- ce sont en fait des chiens manqués--, commence le chemin du Granclebs. Un petit câlin à la noire bête s'impose.


De là, part le sentier de Vollayemont. On y croise les quelques poulettes, ces gentilles bébêtes si promptes à laisser leurs ovoïdes cadeaux. De temps à autre apparaissent quelques écureuils s'ébattant dans la voûte sylvestre.


Le clapotis de l'eau se fait entendre tout proche de la drève de Lovive qui conduit vers les plus travailleuses du coin. A la belle saison, le bourdonnement de la foultitude tiendra sans doute le visiteur à distance. Néanmoins, en respectant leurs us et coutumes -- et muni d'une combinaison ad hoc -- il est possible de découvrir un autre univers; celui de l'infiniment petit, laborieux, fascinant qui est loin d'avoir livré tous ses secrets.

La première bifurcation à droite mène à l'ancien chemin de la Flotaine. Un coup d'œil entre les arbustes permet souvent d'apercevoir foulques, canards et oies sauvages batifoler sur l'eau de l'ancien canal maintenant réserve naturelle et lieu de promenade. Plus rarement on peut surprendre un héron.


Passé le vieux noyer, la sente de Courtecôte aboutit au verger où maints papillons, fleurs sauvages, rouges-gorges et mésanges sont un régal pour les yeux. Pommes, prunes, mirabelles, cerises et autres fruits sont les précieux trésors à déguster que cette partie du jardin lègue à ses visiteurs.


Par l'avenue de Fortepente, apparaissent vite la serre avec ses effluves tropicaux enivrants et le généreux potager offrant moultes promesses à nos papilles gustatives. Bordé de framboisiers et de groseilliers, la nature invite à partager ses richesses avec le nouvel arrivant. «cultiver autrement pour conserver les collaborateurs naturels les plus précieux» est une philosophie qui s'impose d'emblée.


A l'heure du repas ce sont les bras chargés de délicieux légumes que nous rentrons à la maison.

Le verbe peut difficilement rendre compte de la beauté de la nature et de sa diversité, car parfois un rayon de soleil illumine de manière inattendue un endroit que les mots ne peuvent dépeindre.



La Catoire Fantasque

La Catoire Fantasque

Dernière modification: 5 novembre 2016

© 2004-2017 — La Catoire Fantasque — Tous droits réservés