La reproduction des lapins

Sexage

Le lapin

Chez le lapin mâle adulte, les testicules du mâle sont bien visibles et placés un peu plus haut que le pénis. Une simple pression suffit à faire sortir le pénis.

Chez les sujets plus jeunes, c'est plus difficile car les testicules ne sont pas encore descendus dans le scrotum.

La lapine

L'ouverture du vagin est linéaire et facilement visible en pressant légèrement avec les doigts.

La maturité sexuelle

La maturité sexuelle intervient plus tôt chez les petites races que chez les grandes races:

  • petites races: de 4 à 6 mois
  • races moyennes: de 4 à 8 mois
  • grandes races: de 5 à 8 mois

Le cycle de la femelle

La lapine n'a pas de cycle ovarien régulier. Elle présente plutôt une alternance de périodes où elle est réceptive au mâle et d'autres où elle ne l'accepte pas.

La période de réceptivité au mâle peut s'identifier par quelques indices:

  • la vulve est rouge et légèrement enflée
  • si l'on pose une main sur sa croupe, elle courbe le dos et expose ses organes génitaux
  • la lapine est hyperactive et se frotte souvent le menton aux objets qui l'entoure

La copulation


Pour la copulation, il faut toujours amener la femelle dans la cage du mâle et non l'inverse. Si l'on amène le lapin chez la femelle, il va tourner en rond, en perte de ses repères olfactifs.

Très rapidement, le mâle tourne autour de la femelle. Il lui saute dessus en la tenant par la nuque. La copulation proprement dite est très rapide: 2 à 3 secondes.

Tout de suite après, le mâle se laisse tomber sur le côté et pousse un petit cri.

Si la femelle n'est pas réceptive, il vaut mieux ne pas prolonger la rencontre au-delà d'un ¼ d'heure. Retirez la femelle de la cage du mâle et réessayer quelques jours plus tard.

Si la rencontre a réussi, l'ovulation se produit 9 à 13 heures plus tard.

La gestation

La gestation de la lapine dure de 29 à 35 jours. La moyenne est de 31 jours.

Après une dizaine de jours, on peut délicatement palper le ventre et sentir les embryons sous forme de petites boules rondes. Attention, si l'on presse trop fort le ventre, on peut provoquer un avortement.

Certaines lapines, assez timides, ont besoin de tranquillité et n'aiment pas se faire manipuler. Il vaut mieux les respecter afin de ne pas les perturber.

Peu avant la mise bas, il faut installer le nid dans lequel on pose un peu de paille. La femelle l'arrangera à son goût. Juste avant la mise bas, elle ajoutera au nid des poils qu'elle s'arrache du ventre. Ceci permettra aux petits de disposer d'un nid douillet, bien chaud. En outre, cela dégage les mamelles afin de faciliter la tétée des jeunes.

Pendant la période de gestation, il faut veiller à ce que la lapine dispose d'une nourriture abondante et adaptée. Elle ne doit jamais manquer d'eau.

On veillera aussi à ce qu'elle ne souffre pas trop de la chaleur.

La pseudo-gestation

Il se peut que les mouvements liés à la copulation déclenchent une ovulation, sans que le mâle n'ait pu ou su transmettre son sperme.

Pendant 16 à 17 jours, son ventre se gonfle, elle s'arrache des poils du ventre. Il peut même y avoir une montée de lait.

Ensuite la situation retourne à la normale, puisqu'en fait la lapine n'était pas fécondée.

La mise bas


Les lapereaux naissent souvent tôt le matin.

Au fur et à mesure que les petits naissent, la lapine coupe le cordon et mange le placenta. Elle mange aussi les lapereaux mort-nés, ce qui préserve la bonne santé des autres.

Selon la race, un lapereau pèse entre 30 et 80 g.

Les lapereaux naissent nus (sans poils), aveugles (avec les paupières fermées), les oreilles fermées: ils sont totalement dépendants de leur mère.

Le suivi de la reproduction

Pour chaque individu de l'élevage, il est utile de consigner quelques informations, comme par exemple:

  • la date de naissance
  • la race
  • les origines
  • les dates de saillie
  • les naissances avec le nombre de petits à la naissance
  • le nombre et le poids des petits au sevrage


La Catoire Fantasque

La Catoire Fantasque

Dernière modification: 2 mai 2013

© 2004-2013 — La Catoire Fantasque — Tous droits réservés