La récolte du pollen: l'art de butiner des abeilles

La récolte du pollen

Le pollen est pour les abeilles un élément nutritif indispensable car il représente le seul apport en protéines nécessaire à l'élevage du couvain.



Avant de partir butiner et chercher du pollen, l'abeille se gorge de miel prélevé dans la ruche.

L'abeille travaille vigoureusement les anthères des fleurs à l'aide de ses pattes antérieures et de ses pièces buccales. L'abeille s'élève alors au dessus de la fleur et se brosse méthodiquement le corps couvert de pollen à l'aide de ses pattes antérieures et médianes. La première paire de pattes nettoie aussi le proboscis en prélevant du nectar riche en lactoferments provenant de la ruche, à proximité du couvain. Ce nectar régurgité sert à compacter la pelote de pollen. Le pollen est alors transféré de la deuxième paire de pattes aux brosses situées sur la face interne de la troisième paire de pattes. Le peigne de chaque patte de cette paire vient racler la brosse de la patte opposée, le pollen s'accumulant autour du single hair dans la corbeille, au dessus des peignes. L'abeille retourne alors à la ruche pour s'accrocher à une cellule à pollen grâce à sa première paire de patte et décroche la pelote d'un mouvement de sa deuxième et troisième paires de pattes.

N'oublions pas qu'une pelote de pollen représente la visite à plus de 300 fleurs pour une abeille.

Une pelote de pollen pèse environ 0,006 g. L'ouvrière en transporte 2 à la fois, soit 0,012 g. par abeille. Dans une bonne colonie, il y a environ 400 ouvrières qui rentrent avec du pollen chaque heure. Les entrées sont plus importantes en matinée que l'après-midi. On peut donc estimer à 50 g. la quantité de pollen qui entre chaque jour dans une ruche.



La Catoire Fantasque

La Catoire Fantasque

Dernière modification: 3 novembre 2016

© 2004-2017 — La Catoire Fantasque — Tous droits réservés