Le pollen: comment fait-on pour l'attraper?

Le prélèvement du pollen


La récolte du pollen est une opération délicate qui doit être suivie avec attention. Le pollen sera récolté lorsque l'apport est important, c'est-à-dire par une journée de printemps chaude, à partir d'une ruche forte, où la population est importante, afin de diminuer les impacts négatifs sur la ruche.


Le matériel nécessaire est un piège à pollen, essentiellement constitué d'une boite comprenant un tiroir, une grille amovible, un tamis et un tiroir de récolte des pelotes de pollen.

Le mécanisme ingénieux mais simple consiste à obliger les abeilles à passer aux travers d'une grille dont chaque trou permet le passage d'une abeille mais pas des pelotes de pollen accrochées aux pattes. Les abeilles sont délestées de leur fardeau à leur passage au travers de la grille. Les petites pelotes de pollen passent alors au travers du tamis servant à empêcher les déchets de la ruche de se mélanger à la récolte, pour venir remplir le tiroir de récolte.


La récolte de pollen ne pourra s'effectuer qu'une demi journée à la fois et en rotation sur les ruches les plus fortes car d'une part n'oublions pas que la ruche doit avoir un apport quotidien en pollen, car seule source de protéines pour le couvain, et d'autre part, les abeilles finissent au bout de quelques heures par trouver une manière de se faufiler pour quand même conserver le pollen qu'elles ramènent.

Je procède en fait comme suit: la veille de la récolte, je choisit une ruche forte et place le piège à pollen en prenant soin de mettre la grille en place. Il est indiqué d'effectuer cette opération le soir lorsque les abeilles ont regagné la ruche. Le lendemain midi, il conviendra d'ouvrir le piège à pollen en faisant glisser la grille pour permettre l'approvisionnement de la ruche en pollen. Je veille aussi à ne pas couper d'abeille en deux lors de cette opération pour les raisons suivantes:

  • J'ai besoin d'un nombre maximum d'abeilles
  • Je n'aime pas tuer les abeilles
  • la mort d'un membre de la ruche libère les phéromones d'attaque avertissant les autres membres de la ruche d'un danger imminent

Je vide ensuite le pollen dans un récipient hermétique. Le soir du même jour je referme la grille pour la récolte de la demi journée suivante, avec cette même ruche pour obtenir deux récoltes.

Le soir du deuxième jour, je fixe le piège à pollen sur une autre ruche, toujours le soir par commodité car les abeilles sont rentrées. Toutes ces opérations s'effectuent avec calme et précision en évitant bruit, tumulte ou choc dérangeant la ruche.

Si le manque de disponibilité ne permet pas de fermer les grilles le midi, on opère le week-end, à raison d'une ou plusieurs ruches par week-end. Je place les pièges à pollen le vendredi soir. Il est nécessaire disposer d'un piège à pollen par ruche à traiter en même temps.

Ne laissez pas les pièges à pollen en place plus que nécessaire.



La Catoire Fantasque

La Catoire Fantasque

Dernière modification: 3 novembre 2016

© 2004-2017 — La Catoire Fantasque — Tous droits réservés