L'histoire de l'apiculture au Moyen-Age

Au Moyen-Age

Le Moyen-Age est la période située entre l'Antiquité et l'époque moderne, soit entre 500 et 1500 ap. J.C. Si les historiens se disputent par rapport à des dates plus précises, le début pourrait correspondre au Ve siècle (la déposition du dernier empereur romain) et la fin au XVe siècle (la prise de Constantinople par les Ottomans).

Sommaire de la page


Les ruches sont toujours présentes, particulièrement dans les monastères.

Childeric Ier

Sa présence se marque également au niveau symbolique. Ainsi le roi des abeilles est-il associé aux puissants: le pape et les rois. On a en effet retrouvé dans la tombe du roi Childéric Ier (436-481 ap. J.C.), roi des Francs saliens, des abeilles en or et verre coloré. Les serfs sont au service du puissant comme l'ouvrière au service du roi des abeilles.


Albert le Grand

Albert le Grand, encore appelé Albrecht von Bollstädt est un savant, philosophe et théologien germanique (1193?-1206 ap. J.C.).


Ne se contentant pas de contester certaines notes d'Aristote, il entreprend la rédaction d'une encyclopédie De animalibus.

Le livre n° 17 est consacré à l'abeille et en particulier à son anatomie.

Le miel dans la cuisine au Moyen-Âge

Le bochet: entre hydromel et bière

Le Ménagier de Paris, un texte qui fait référence à 1393 env., présente la recette du bochet, une boisson de maison se situant entre l'hydromel et la bière.

Le bochet
Pour faire six sextiers de bochet, prenez six pintes de miel bien doulx, et le mettez en une chaudière sur le feu et le faite boulir, et remuez si longuement que il laisse à soy croistre, et que vous véez qu'il gette bouillon aussi comme petites orines(1) qui se creveront, et au crever getteront un petit de fumée aussi comme noire: et lors faites-le mouvoir, et lors mettez sept sextiers d'eaue et les faites tant boulir qu'il reviengnent à six sextiers, et tousjours mouvoir. Et lors le mettez en un cuvier pour refroidier jusques à tant qu'il soit ainsi comme tiède; et lors le coulez en un sas, et après(2) le mettez en un tonnel et y mettez une choppine de leveçon(3) de cervoise, car c'est ce qui le fait piquant, (et qui y mettroit levain de pain, autant vauldroit pour saveur, mais la couleur en seroit plus fade,) et couvrez bien et chaudement pour parer. Et se vous le voulez faire très bon, si y mettez une conce de gingembre, de poivre long, graine de paradis et cloux de giroffle autant de l'un que de lautre, excepté des cloux de giroffle dont il y aura le moins, et les mettez en un sachet de toile et gettez dedans. Et quand il y aura esté deux ou trois jours et le bochet sentira assez les espices et il piquera assez, si ostez le sachet et l'espraignez et le mettez en l'autre baril que vous ferez. Et ainsir vous servira bien celle pouldre jusques à trois ou quatre fois.

Autre bochet de quatre ans de garde, et peut l'en faire une queue ou plus ou moins à une fois qui veult. Mettez les trois pars d'eaue et la quatrième de miel, faites boulir et escumer tant qu'il déchée du dixième, et puis gettez en un vaissel: puis remplez vostre chaudière et faictes comme devant, tant que vous en aiez assez; puis laissiez refroidier et puis remplez vostre queue: adonc, vostre bochet gettera comme moust qui se pare. Si le vous convient tousjours tenir plain afin qu'il gette, et après six sepmaines ou un mois l'en doit traire tout le bochet jusques à la lye et le mettre en cuve ou en autre vaissel, puis deffoncier le vaissel où il estoit, oster la lye, eschauder, laver, renfoncer, et remplir de ce qui est demouré, et garder; et ne chault s'il est en vuidenge. Et adonc aiez quatre onces et demie de pouldre fine de fine canelle et une once et demie de clou de giroffle et une de graine batus et mis en un sachet de toile et pendus à une cordelette au bondonnail. Nota que de l'escume qui en est ostée, prenez pour chascun pot d'icelle douze pos d'eaue, et boulez ensemble, et ce sera bon bochet pour les mesgnies(4). Item, d'autre miel que d'escume se fait à autele portion(5).

(1) Ordinairement "origine" (interdum urina): mais ici, sans doute "globules"
(2) A et B répètent "lors"
(3) Sans doute levure de bière
(4) Domestiques
(5) Dans la même proportion
Le ménagier de Paris, traité de morale et d'économie domestique composé vers 1393, 1846, Paris, 382 p.


La Catoire Fantasque

La Catoire Fantasque

Dernière modification: 3 novembre 2016

© 2004-2017 — La Catoire Fantasque — Tous droits réservés