L'histoire de l'apiculture au 17e siècle

Au XVIIe siècle

Charles Butler

En 1609, Charles Butler (1559-1647), un grammairien anglais, publie La monarchie féminine, un traité concernant les abeilles (16 Mb).

Federico Cesi et Francesco Stelluti

Federico Cesi (1585-1630) et Francesco Stelluti (1577-1652) étaient membres de Accademia dei Lincei, l'académie des Lynx. Leurs observations et dessins ont principalement illustré l'anatomie externe de l'abeille.

Marcello Malpighi

Marcello Malpighi (1628-1694) est un physicien, anatomiste, physiologiste et microscopiste italien.


Il publie un traité sur l'anatomie des insectes où il décrit les tubes de Malpighi, qui ont une fonction d'épuration comme le rein chez l'homme. Les tubes de Malpighi constituent un dispositif osmorégulateur chez les insectes. A la sortie de l'instestin moyen, 13 paires de tubules partent et entourent, entre autre, le rectum. Cles cellules des tubules absorbent activement du potassium, les ions et autres déchets de l'hémolymphe. Ces impuretés sont évacuées avec les excréments.

Anton von Leeuwenhoek

Anton von Leeuwenhoek, (1632-1723) naturaliste hollandais, développa la conception du microscope.


En 1673, il envoya sa première lettre à la Royal Society of London. Celle-ci contenait des observations sur le dard des abeilles et sa tête, et en particulier sa bouche.

Robert Hooke

Robert Hooke (1635-1703) est surtout devenu célèbre pour son livre Micrographie.


Si l'invention du microscope composé de lentilles multiples reviendrait à Zacharias Janssen en 1590, Robert Hooke y a décrit l'aiguillon de l'abeille.



Jan Swammerdam

Jan Swammerdam (1637-1680) est un naturaliste hollandais, microscopiste passionné. Il se concentra notamment sur la métamorphose des insectes, mais également sur l'anatomie interne de l'abeille.

Son traité sur l'histoire des abeilles comporte pas moins de 57000 mots et 60 figures. Ces illustrations finirent par apporter la preuve que le roi des abeilles était bien une reine. Il décrit également la bouche et le dard de manière tout à fait correcte. Il identifia également les 3 castes d'abeilles. Certaines illustrations sont visibles sur cette page. On remarquera la haute qualité du dessin.

Il commit cependant une erreur: croire que l'abeille ne copulait pas.

Martin John

En 1691, Martin John observe la formation de cire sous l'abdomen de l'abeille et publie sa découverte.



La Catoire Fantasque

La Catoire Fantasque

Dernière modification: 3 novembre 2016

© 2004-2017 — La Catoire Fantasque — Tous droits réservés